Études de ciel

Ces trois images ont été réalisées à partir d’extraits vidéo trouvés sur internet. Une tâche ou un point lumineux suspects sont au centre de l’intrigue. La faible définition des images associée à cette technique d’impression dite « lenticulaire » magnifie le mystère des apparitions extraterrestres. Ces tirages doivent leur titre aux peintures de Constable qui considérait le ciel comme « le phénomène plus insaisissable du monde ». S’il cherchait en peignant à « déterminer l’informe », ces Études de ciels tendent, elles, à nourrir l’illusion de formes étrangères non identifiées venues s’imposer dans l’image pour l’exercice de nos imaginaires.